• Connaissez-vous Etienne Chouart?

    Est-ce que vous connaissez Etienne Chouard ? Non ? Et bien vous êtes bien le seul.

     

    Etienne Chouard est le nouveau gourou Internet du NON. Au début, il était professeur de droit. Ca impose le respect, non ? En fait, il vous le dira lui-même sur son site : il a enseigné le droit en classe de BTS. La rectification a été apportée suite à un tollé des milieux universitaires Marseillais, où il enseigne.

     

    Etienne a donc lu la bibliographie de tout ce qui pouvait s'être écrit sur la Constitution</personname />, mais il a surtout lu le camp du Non, faute de temps sans doute.

     

    Et par le biais de la magie Internet, des chaînes de communication, Etienne est devenu l'icône de la pensée simple en faveurs du Non. Tous les jours, lors des meetings sur la Constitution</personname />, il y a des questions relatives à l'argumentaire de notre désormais célèbre professeur.

     

    Etienne c'est quelqu'un comme vous et moi. Et il vous dit que, comme vous n'aurez pas le temps de lire toute la Constitution</personname />, Etienne vous explique qu'il faut voter Non pour des raisons très simples.

     

    1)      Une Constitution doit être lisible pour permettre un vote populaire. Ce texte-là est illisible.

    2)      Une Constitution doit être politiquement neutre : ce texte-là est partisan

    3)      Une Constitution est révisable : ce texte-là est verrouillé par une exigence de double unanimité.

    4)      Une Constitution protège de la tyrannie par la séparation des pouvoirs et par le contrôle des pouvoirs : ce texte-là organise un Parlement sans pouvoir face à un exécutif tout puissant et largement irresponsable.

    5)      Une Constitution n'est pas octroyée par les puissants, elle est établie par le peuple lui-même, précisemment pour se protéger de l'arbitraire des puissants, à travers une assemblée Constituante, élue pour ça et révoquée après.

     

    Vous trouverez ci-dessous le lien qui développe ces idées et un accès à Publius qui taille en pièces cet argumentaire. Quelques réponses, toutefois :

     

    1)      Une Constitution doit être lisible pour permettre un vote populaire. Celui-ci est illisible.

     

    Ce texte est trop compliqué, donc je le rejette ! En fait, le texte est long, mais n'est pas illisible. Il est largement commenté et il reste accessible. En plus, ce texte n'est pas vraiment une Constitution, mais un traité entre Etats, qui instituent effectivement l'Union Européenne comme ensemble politique, en décrivant valeurs, droits, fonctionnement. Difficile de faire plus court.

     

    2)      Une Constitution doit être politiquement neutre : ce texte-là est partisan.

     

    C'est faux. La partie constitutionnelle (partie 1) est neutre. Le chapitre des droits fondamentaux est assez proche de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

    La 3e partie n'est pas la partie constitutionnelle du texte. Elle n'est pas neutre, puisqu'elle a pour objet de dire comment et dans quelles conditions les 25 états souhaitent que soient déléguées à l'Union leurs compétences, sur les aspects qui la concernent.

    Les règles permettent d'y mener une politique de droite ou de gauche. Pas d'extrême droite, ni d'extrême gauche, bien sur.

     

    3)      Une Constitution est révisable : ce texte-là est verrouillé par une exigence de double unanimité.

     

    La Constitution</personname /> est un traité entre différents Etats. Comment pourrait-il en être autrement ? L'argument tiendrait si l'Europe était un pays fédéraliste à lui tout seul. Il n'en est rien. Aucune démocratie n'est prête à laisser l'Europe décider pour elle. L'exigence d'unanimité pour créer ou faire évoluer un traité sera toujours la même. Et heureusement.

     

    4)      Une Constitution protège de la tyrannie par la séparation des pouvoirs et par le contrôle des pouvoirs : ce texte-là organise un Parlement sans pouvoir face à un exécutif tout puissant et largement irresponsable

     

    Là, on va loin. Même notre Constitution de 1958 ne permet pas ce que M. Chouard regrette. Et en plus, il se trompe.

     

    La séparation des pouvoirs est bien effective, dans le système Européen. C'est la Commission</personname /> qui a le pouvoir exécutif, le Parlement et le Conseil Européen se partageant le législatif. On peut regretter que le Parlement n'ait pas plus de pouvoir, mais son rôle progresse depuis plusieurs années et est renforcé par la Constitution.</personname /> Nous</personname /> sommes toujours dans une fédération d'Etats souverains.

     

     

    5)      Une Constitution n'est pas octroyée par les puissants, elle est établie par le peuple lui-même, précisément pour se protéger de l'arbitraire des puissants, à travers une assemblée Constituante, élue pour ça et révoquée après.

     

    Là, on est en plein dans le délire révolutionnaire. Il va falloir jeter aux orties notre bonne Constitution de 58, ainsi que celle de nombreux états.

    Les puissants, que l'on oppose au peuple en question, ce ne sont rien que nos élus, élus démocratiquement, faut-il rappeler.

    On rappellera quand même que la Convention</personname /> qui a élaboré le texte a associé des représentants de chacun des peuples de l'Union, des représentants désignés du peuple Européen et des représentants des Etats. On met en avant les puissants contre le peuple dans un pur style de démagogie soixante huit arde mal digérée et hors du temps.

    Le lien sur le site d'Etienne : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

    Le lien sur la réponse aux arguments : http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2005/04/etienne_chouard.html


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Avril 2005 à 10:32
    Pfffff........
    J'aimais mieux Super Dupont :(
    2
    Eva
    Mardi 26 Avril 2005 à 10:45
    Bah !
    Il est pas si chiant que ça ton post !
    3
    CC
    Mardi 26 Avril 2005 à 10:53
    Mais non!
    Il est pas chiant ton post...passionnant même! ;-) (une fan!)
    4
    Calamity Lazare
    Mardi 26 Avril 2005 à 11:57
    Ce soir ...
    ... tu auras la photo qui ira avec.
    5
    kisha
    Mardi 26 Avril 2005 à 12:03
    et ben moi
    je doute... toujours...
    6
    Koala
    Mardi 26 Avril 2005 à 13:28
    Bon post
    bravo, clair net et precis, meme moi je comprends J'attends le rpochaine avec impatience Chuss Koala
    7
    Mardi 26 Avril 2005 à 15:07
    Bravo!
    Encore une fois bravo! C'est tellement simple de mettre minables les arguments démagos du NON qu'on se demande bien pourquoi nos politiciens sont aussi nuls à le défendre, pour beaucoup trop d'entre eux tout au moins!
    8
    Mardi 26 Avril 2005 à 15:08
    Bravo!
    Encore une fois bravo! C'est tellement simple de mettre minables les arguments démagos du NON qu'on se demande bien pourquoi nos politiciens sont aussi nuls à le défendre, pour beaucoup trop d'entre eux tout au moins!
    9
    françois ecarnot
    Jeudi 19 Mai 2005 à 17:47
    oui mais non
    vous démontez les arguments du non, très bien. mais vous vous en prenez à monsieur chouart et vous perdez ainsi toute crédibilité, car dès lors vous êtes subjectif, dommage je ne crois plus à ce que vous dites.
    10
    Tschok
    Jeudi 19 Mai 2005 à 17:50
    François
    Il te suffit de bien peu de chose pour ne plus avoir confiance en Fil. Enfin plus exactement en ce qu'il dit, ce qui revient au même. Serais tu subjectif toi aussi?
    11
    saad christina
    Vendredi 20 Mai 2005 à 18:32
    merci!!
    Juste pour vous dire MERCI, je suis heureuse de vous avoir découvert à temps cher Monsieur Chouart et cher tous qui le soutenez.Bonne continuation à plus tard plus longuement
    12
    RAMEL
    Mercredi 25 Mai 2005 à 08:37
    Constitution
    Pourquoi nous consulter, alors qu'ils ont déjà décidé de nous refaire voter si jamais par malheur on votait par erreur NON ! La liberté est réduite, c'est triste de ne plus pouvoir être libre de sa pensée. On doit nous à prenre à dire OUI, c'est une tare de dire NON ....
    13
    Fil
    Mercredi 25 Mai 2005 à 14:02
    Exact. RAMEL
    Vote Oui tout de suite, tu gagneras du temps.
    14
    visitor
    Dimanche 29 Mai 2005 à 03:35
    salut.
    - Tu trouve le texte accessible. Moi pas. Et comme j'ai la même voix que toi au vote... Bientôt on va dire que ce texte n'est finalement pas si long que ça! Je pense qu'il y a beaucoup de sortes de gens que tu ne fréquentes pas... - Quant au point deux il me semble comprendre qu'il y ait des limitations aux politiques possibles... Que tu dises ce qui est de gauche de droite ou d'extrême ci ou ça, dans le fond tu manques d'imagination... Blague à part, ça a un sens de dire que ce texte est partisan. Et il est d'esprit étroit. Il n'est pas très sensé de discuter trop dans une page antiquelqu'un, genre de littérature qui ne sens pas toujours très bon... mais quand à ces points qui lient l'économie et le politique il y a quand même quelques questions à se poser. Certains s'y sont essayé qui ne sont pas particulièrement gauchistes ou d'extrême droite. Peut être ne lis-tu que les argumentaires du oui? Passer pudiquement sur ces passages nombreux et insistants qui évoquent les choix de politique économiques me paraît relever au moins d'un manque de curiosité. Ya rien là? Tiens je suis sympa, voici un petit avis d'un prix nobel d'économie français, c'est autre chose qu'un prof de bahut, c'est quelqu'un qui a presque ton niveau! http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-649870,0.html - L'argument en faveur de l'unanimité est réversible. Comme tu le dis : aucune démocratie n'est prête à laisser l'Europe décider pour elle. L'unanimité peut être de ce point de vue là très gênante. Faut-il te faire un dessin? Par exemple si tout le monde veut changer quelque chose et qu'il y a un petit pays qui ne veut pas. - On peut regretter... mais... En attendant... Ce qui est intéressant avec le site de monsieur Chouard est qu'il fasse appel au texte du traité soumis à référendum. C'est bien pratique, on peut voir de quoi il parle. peut être en fait-il un usage erroné, mais vos affirmations prétendant le démmonter ne sont elles étayées par rien... Cela ressemble en l'état à de la poésie. - On est en plein délire révolutionnaire. Pas seulement. Depuis quelques années il est déploré une sorte de crise du politique, une désaffection , un doute. Pas mal de gens se demandent par quelle sorte de 'pignoufs' ils sont représentés, pour dire simplement. Dans ce contexte là il y a quelque chose à entendre dans cette évocation du peuple. C'est vrai ça fait un peu rétro le mot peuple. Quelle idée de demander aux français de voter quand nous avons des élites éclairées! Tout ça pour le plaisir de la discussion que je n'aurais pas pris avec toi s'il n'y avait la place éxagérée de ton blog sur google. D'autant que tu ne fais que de la ressucée d'une autre page. Ceci dit personne n'est parfait, pas plus monsieur Chouard qu'un autre mais ses inquiétudes s'entendent. j'ai relu son texte en parrallèle du tien avec les onglets de firefox. En dehors de tout esprit partisan, il tient le coup quand même. http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ Tout ceci dit, en ce qui me concerne je n'ai pas de prescription à donner concernant ce que chacun doit faire dans l'isoloir. Juste à signaler la richesse d'un débat. Portez vous bien.
    15
    Dimanche 29 Mai 2005 à 03:55
    oups!!!
    Marrant que quand on poste, les messages s'empilent vers le haut de la page. Enfin marrant... J'ai cru à un dysfonctionnement. Pas très pratique en tous cas. Désolé d'avoir inondé la page, ça n'était pas intentionnel.
    16
    NaB
    Dimanche 29 Mai 2005 à 04:00
    Yep
    C'est le principe des blogs. Toutes nouvelles publications se trouve en haut.
    17
    bokelstein2006
    Mardi 1er Novembre 2005 à 22:00
    on a lu ça et on a voté ...
    on a lu , on a vu et on a voté NON il est temps qu'on nous retire çà d'où on l'a mis ! la constitution n'est pas une constitution mais aux traités si on nous avait demandé notre avis on aurait dit mille fois non bolkestein revient !
    18
    bokelstein2006
    Mardi 1er Novembre 2005 à 22:04
    merci à étienne et aux autres ...
    on a lu , on a vu et on a dit NON il est temps qu\'on nous retire ces hahuris qui "gouvernent" cette "europe citadelle schizo " la constitution n\'est pas une constitution quant aux traités si on nous avait demandé notre avis on aurait dit mille fois non bolkestein revient !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :